Uncategorized

Les normes de sécurités obligatoires en crèche

0
Back to school. A cute child with a stylish hairstyle with a backpack sitting on a bench near the school with a laptop. Primary school student after classes learning homework.

Les établissements de garde en France sont soumis à des règlements stricts. Et les employés de crèche, quelles que soient leurs attributions, sont tenus de les mettre en application, pour le bien-être des tout-petits. Vous trouverez ci-après une liste non exhaustive de ces normes de sécurité à respecter.

Aucun objet ni produit dangereux admis

À Boulogne-Billancourt, grande ville située en Île-de-France, la vie de famille est rythmée par un quotidien surchargé, entre le foyer, le travail et les engagements sociaux divers. La plupart des parents décident donc de placer leur enfant dans une crèche boulogne billancourt, pour que ce dernier soit pris en charge dans les meilleures conditions.

Dans toute la France, et principalement dans les grandes villes comme celle mentionnée plus haut, le respect des normes de sécurité est vérifié de façon systématique. À cet effet, tout ce qui est jugé dangereux doit être éloigné le plus possible des zones accessibles aux enfants :

  • Les produits de nettoyage : javel, bicarbonate de soude, savon liquide…
  • Les meubles hauts et imposants : étagères hautes, étalages en suspension…
  • Les objets pointus et tranchants : punaises, ciseaux, cutter, épingles…
  • Les produits pharmaceutiques : alcool, sparadrap…

L’aménagement de l’établissement en fonction des besoins des enfants

L’aménagement des lieux est important, car les enfants adorent explorer le milieu où ils se trouvent, et ce, dès leur plus jeune âge. Pour des raisons de sécurité, il est donc nécessaire de ne garder que les meubles essentiels et d’adopter un décor épuré dans toutes les pièces. De cette manière, qu’ils marchent ou qu’ils se déplacent à 4 pattes, les petits pourront circuler librement, sans risquer de se heurter à quelque chose.

Dans le coin repos, il ne devrait y avoir que des matelas et des coussins. Dans la salle à manger, les tables et les tabourets sont admis. Quant aux aires de jeu, il n’y a que les jouets et accessoires d’éveil qui devraient s’y trouver.

L’existence de plans d’urgence en interne

Pour tout type de crèches, que ce soit une crèche privée ou une collectivité, la mise en place de règles de sécurité en interne inclut l’élaboration d’un plan d’urgence. Et tout le personnel doit bénéficier des formations y afférentes, tout autant que les enfants selon leur niveau de compréhension, évidemment.

Ces dispositifs sont en effet indispensables pour apprendre à tous comment agir en cas de sinistres, d’incendie, d’invasions d’insectes, d’aléas climatiques, de fléaux naturels, etc. Mis à part les séances d’information, toutes les dispositions à prendre en cas d’urgence doivent être affichées dans chaque pièce. Les affichages en question sont obligatoirement illustrés par des images et des couleurs bien distinctes pour être facilement compréhensibles.

Des règles strictes en matière de supervision

Les tout-petits, quel que soit leur âge, peuvent être facilement distraits et attirés par quelque chose qui les intéresse (bruit, mouvement, couleur, odeur…). Il est donc évident que les règles régissant la supervision soient strictes durant les heures de garde à la crèche. Puéricultrice, auxiliaire, et tout autre employé de la crèche doivent être vigilants en permanence, pour s’assurer qu’aucun enfant ne quitte la salle sans la compagnie d’un adulte superviseur.

En dehors de la surveillance proprement dite, voici entre autres les exigences supplémentaires entrant dans le cadre de la supervision :

  • Il faut un adulte pour cinq enfants qui ne marchent pas encore, et un autre pour huit enfants qui marchent.
  • Même s’il n’y a qu’un seul bébé à prendre en charge, il faut au moins deux personnes pour s’en occuper.
  • La surveillance ne doit pas être interrompue, du matin jusqu’au soir.
  • Les employés de la crèche doivent compter les enfants aussi souvent que possible au cours de la journée.
  • Si un enfant manque à l’appel, une partie de l’équipe se répartit pour le retrouver au plus vite, pendant que le reste continue la supervision des autres enfants.
  • La crèche doit travailler en étroite collaboration avec différents spécialistes, en fonction des besoins des enfants (infirmier, pédiatre, psychomotricien, orthophoniste, etc.).
  • Si ces spécialistes ne travaillent pas à temps plein dans la crèche, ils doivent au moins être facilement accessibles, puis disponibles à chaque fois que leur service est nécessaire.

 

La sécurité des tout-petits est primordiale. La direction de l’établissement, le personnel, ainsi que les parents doivent aider pour la mise en application des règles y afférentes.

En quoi consiste le rehaussement des cils

Previous article

Les chakras : découvrez leur rôle et leur importance dans le développement personnel

Next article

You may also like